iCagenda - Calendar

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

iCagenda - Event List

Aucun évènement à venir!

L’EMDR est une méthode qui peut s’appliquer tant aux enfants qu’aux adultes ayant subi un épisode traumatique tel que la violence physique ou psychique, un accident, un abus sexuel, une catastrophe naturelle, une guerre,… Lorsque certains désordres psychiques comme la dépression, les addictions, les troubles de l’alimentation, les accès de panique, les phobies, les troubles obsessionnels compulsifs ou les affections psychosomatiques se manifestent comme suite à un stress post-traumatique, la méthode peut également être utilisée.

L’EMDR dans les cas de stress post-traumatique

La vie de chacun est pleine de rebondissements et généralement on les traverse sans problème. Nous connaissons tous des personnes qui ont vécu des événements graves et qui s’en sont sorties, apparemment sans accrocs. C’est souvent le cas pour nous aussi, heureusement. Mais parfois les choses se déroulent autrement. Les raisons de ces effets différents d’une personne à l’autre ne sont pas encore bien identifiées. Ainsi, un pompier peut parfaitement assumer son travail pendant vingt ans et développer soudain des cauchemars après un petit incendie. Nous-mêmes nous pouvons nous retrouver dans un ‘nœud’, souvent sans nous en rendre compte. Ce sont parfois les autres qui vous font remarquer que vous avez changé. Ce n’est pas simple d’avouer à soi et aux autres qu’on se débat avec un problème. On préfère parfois faire bonne figure et tenter de trouver une solution tout seul. On peut aussi se sentir mal dans sa peau sans être en proie à un traumatisme bien défini, et il n’est pas toujours facile de détecter d’où vient le malaise. La thérapie est également indiquée dans ce genre de stress d’assimilation, et l’EMDR peut être la méthode qui apportera une solution et un changement rapides.

L’EMDR pour les peurs et les phobies

Les peurs et les phobies se produisent souvent à la suite d’un événement clair et identifié. Si un événement bouleversant est à l’origine de peurs ou de phobies, l’EMDR est tout indiqué pour le traitement. Qu’il s’agisse de phobie d’étouffement, de phobie des animaux ou des voitures, ou alors de nausées, de vomissements, de fortes angoisses à l’idée d’une intervention médicale ou dentaire, tant que le souvenir de l’épisode appelle une puissante réaction émotionnelle, on a pu observer dans plusieurs études que l’EMDR donne de bons résultats.

L’EMDR pour les enfants et les adolescents

Lorsqu’un enfant ou un adolescent se débat avec des problèmes dont on soupçonne qu’ils sont en lien avec des événements traumatisants du passé, le traitement par l’EMDR est tout indiqué. L’EMDR peut s’appliquer chez les enfants dès l’âge de plus ou moins 2 ans. L’EMDR peut être efficace également pour des événements traumatisants ayant eu lieu avant même la mise en route du processus de maîtrise de la langue. Dans le cas de très jeunes enfants, les parents ou les soignants jouent un rôle important dans le traitement.

L’EMDR dans le cas des traumatismes multiples et de longue durée

Souvent on ne songe à l’EMDR que dans le cas de traumatismes récents très nets. Mais on peut utiliser la méthode comme traitement de problèmes plus complexes. Ceux-ci se manifestent souvent dans la vie quotidienne sous la forme de peurs vagues, de troubles de l’humeur, de troubles de l’alimentation, de problèmes relationnels ou de problématiques d’addiction. Bien plus souvent qu’on ne pense, on découvre alors une négligence pédagogique dans l’enfance ou un abus sexuel dans le passé. On parle alors de TSPT complexes ou de ‘Disorders of Extreme Stress, not otherwise specified’ (DESNOS). Bien que le traitement soit plus complexe et plus long, il faut en effet du temps pour redresser une image de soi extrêmement négative, l’approche thérapeutique à l’aide de différentes techniques parmi lesquelles l’EMDR donne des résultats prometteurs.

Quelles sont les contre-indications à l’EMDR ?

La plupart des thérapeutes considèrent les troubles graves de la personnalité, la psychose, les pulsions suicidaires et les problèmes cardiaques sévères comme une contre-indication. Il appartient à chaque thérapeute, en fonction de son expérience et de sa compétence, de mesurer pour chacun de ses clients les avantages et les inconvénients d’un traitement par l’EMDR.