iCagenda - Calendar

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

iCagenda - Event List

Aucun évènement à venir!

La méthodeimage représentative

L’EMDR, Eye Movement Desensitisation and Reprocessing (désensibilisation et reprogrammation par des mouvements oculaires), est apparue en 1987. Développée par Francine Shapiro à Palo Alto aux Etats Unis, cette approche thérapeutique est avant tout connue comme une alternative aux traitements du stress post-traumatique, des dépendances ou du deuil.

On observe que lors d’un choc traumatique (accident, agression morale ou physique), le cerveau mémorise tout ce que l’événement englobe (des images, des sons ou des sensations corporelles). Toutes ces informations stockées peuvent perturber la qualité de vie et parfois même l’équilibre psychique d’une personne en se réactivant à tout moment. Afin de mettre un terme à cela, l’EMDR propose d’identifier, d’évaluer les croyances liées au traumatisme et de modifier la perception de l’événement.

Par des mouvements oculaires alternatifs ou même par des stimulations (auditives ou tapotements) bilatérales (gauche, droite), qui ont pour effet de synchroniser l’activité des deux hémisphères cérébraux: aires sensorielles et cognitives, l'EMDR va permettre de reconnecter les émotions primaires du traumatisme (le souvenir « photographique ») avec la sagesse de la pensée et du langage. Le « balayage » débloque ainsi l’information traumatique et réactive le système naturel de guérison du cerveau afin qu’il complète le travail.

L'EMDR consiste en une méthode spécifique qui s'inscrit dans un modèle théorique plus large, nommé Traitement Adaptatif de l'Information (TAI). Ce terme renvoie à une capacité innée du cerveau  de traiter des expériences de vie et d'arriver à une solution adaptative. Comme nous venons de le dire, les souvenirs stockés d'une façon dysfonctionelle forment la base de la pathologie.

Comment se déroule une séance d'EMDR ?

L'EMDR est une thérapie complète et doit donc être utilisée de manière professionnelle. Au départ, avant de commencer, une préparation d'une à plusieurs séances est indiquée. La relation thérapeutique y est importante et l'anamnèse est approfondie. C'est seulement après avoir abordé les éventuelles contre-indications qu'un plan de traitement peut être envisagé.

Le praticien EMDR aide le patient dans son processus de guérison en devenant son partenaire au cours d' un voyage destiné à éliminer le traumatisme passé qui est resté bloqué dans son système nerveux.
Au début d’une séance ordinaire d'EMDR, le praticien aide le patient à repérer exactement le problème ou l’événement qui sera la cible du traitement. Alors que les pensées et les sentiments remontent à la surface, le praticien et le patient travaillent ensemble pour stimuler les mouvements des yeux qui accompagnent l'expérience brièvement rappelée. Les émotions sont ainsi libérées.
Les séries successives et assez brèves de mouvements des yeux (30 secondes à quelques minutes) continuent jusqu'à ce que les émotions soient neutralisées et que l'événement passé devienne associé par le patient à des pensées et des sentiments positifs le concernant comme : « Je réalise maintenant que ce n'était pas ma faute ».

A qui s’adresse-t-elle ?

L’EMDR s’impose comme une des méthodes les plus efficaces pour les personnes présentant des symptômes ESPT majeurs (victimes d’accidents, de guerres, de viol,...) mais aussi quand certaines expériences difficiles laissent un souvenir amer et parfois rempli de souffrance. Cette méthode peut également se révéler d'une grande efficacité pour d'autres types de difficultés tels que la toxicomanie, l’anorexie, des attaques de panique, des phobies, des problèmes psychosomatiques ou la dépression, pour autant qu'ils soient liés à des souvenirs non traités.

Quels avantages l'EMDR offre-t-il en comparaison avec des méthodes thérapeutiques différentes ?

L'avantage de l'EMDR se situe dans l'efficacité et la rapidité du traitement. Un trauma simple (par exemple un accident de voiture sans blessés ni morts, vécu par une personne stable) et une phobie simple (par exemple phobie de l'avion) peuvent être traités en quelques sessions (1 à 5 sessions).

Des traumas plus complexes (par exemple de l'abus physique ou sexuel pendant une longue période) et une angoisse généralisée (une angoisse disproportionnée par rapport à des situations ou événements divers) demandent une préparation et une thérapie plus longues. Surtout dans ces situations, l'EMDR ne devient qu'une facette d'une psychothérapie plus large. Il se peut alors que la stabilisation, nécessaire avant de démarrer la technique de l'EMDR, prenne plus de temps.

Jusque maintenant la science ne peut pas encore expliquer le phénomène de l'EMDR de manière univoque.

Une des hypothèses est que les mouvements des yeux que nous observons pendant le sommeil REM ont les mêmes fonctions que les mouvements de la stimulation bilatérale.

Des expériences vécues la journée sont stockées dans une mémoire temporaire et sont traitées la nuit pour ensuite être stockées dans la mémoire à plus long terme. Le souvenir temporaire est revécu pendant le rêve de manière sensorielle afin d'être repris dans la mémoire à plus long terme. Ce traitement d'informations permet de créer des liens entre l'information nouvelle et le réseau plus ancien, déjà stocké dans le cerveau.

La thérapie EMDR se base sur des processus du même ordre que ceux qui se jouent pendant le sommeil paradoxal et stimule probablement le transfert d'informations entre les différentes parties du cerveau (entre autre l'hippocampe et le cortex). L'EMDR permet par exemple de refaire des liens entre de l'information bloquée d'un souvenir traumatique et les données stockées dans la "base de données" de notre cerveau. Des souvenirs traumatiques sont des fragments de mémoire constitués de sensations physiologiques, des impressions sensorielles et des expériences motrices mais aussi des expériences partielles ou dissociées affectives et cognitives. Ces parties de l'expérience sont stockées de façon fragmentée et ne sont pas intégrées comme un vrai souvenir dans l'histoire de la personne.

L'EMDR introduit des mécanismes neurobiologiques qui facilitent l'activation des souvenirs non-traités et qui favorisent le traitement.

Les résultats atteints avec l'EMDR sont stables et durables.

Depuis 2013, l’Organisation Mondiale de la Santé a reconnu l’EMDR comme la technique de choix à conseiller aux patients qui souffrent d’un état de stress post-traumatique.
Mais son action s’étend aussi à de nombreux autres domaines.

Références:

Francine Shapiro, EMDR, the Guilford Press 1995 en 2001, traduction: Manuel de l'EMDR, Paris, InterÉditions, 2007
Francine Shapiro en Margot Silk Forrest, Des yeux pour guérir<, EMDR, la thérapie pour surmonter l'angoisse, le stress et les traumatismes, Etude (poche). Paru en 02/2014
Francine Shapiro,Dépasser le passé. Se libérer des souvenirs traumatisants avec l'EMDR, Traduit par François Mousnier-Lompré, 2014, Domaine Psy
David Servan-Schreiber, Guérir, Éditions Robert Laffont, 2003, Pocket 2005